Pourquoi méditerions-nous ?

Au-delà du phénomène de mode, un grand nombre d’entre nous est attiré par la Méditation. Pourquoi ? Avec un minimum de prise de conscience et d’analyses, nous observons que la société va mal et qu’elle se déshumanise. La solidarité n’existe plus, nous ne savons plus écouter les autres et nous sommes déconnecter de la nature. Comment changer ce qui ne nous convient plus ? En prenant conscience que le changement viendra de chacun d’entre nous.

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde » (Gandhi)

Aussi, la Méditation s’inscrit parfaitement dans ce cheminement qui nous conduira à notre véritable nature : cette paix intérieure et cette sérénité qui se lisent sur les lèvres et dans les yeux des représentations de Bouddha. Nous pourrons mieux accepter les changements sociétaux qui font l’essence même de la vie… de l’aventure humaine. Dès le début des pratiques de Méditation, nous ressentons un bien-être et cela nous incite à poursuivre.

Alors, méditons ensemble !


Qu’est-ce que la Méditation ?

La Méditation est un état d’être invariable et stable quelques soient l’état physique de notre corps et les circonstances extérieures. Une attitude d’observations intérieure de nos ressentis et extérieure de ce qui se passe dans le monde.

La Méditation conduit à un élargissement du champ d’observations interne et externe.


La Méditation pas à pas pour un pratiquant déterminé !

1ère étape : l’installation

Cette étape préliminaire assurera une base solide à la Méditation.

Dans l’Ashtanga Yoga (8 membres du Yoga) des Yogasutra de Patanjali, l’objectif de la pratique posturale : les Asanas (3ème membre) est d’assouplir et de raffermir le corps afin qu’il puisse se maintenir immobile en posture assise pour la pratique de la concentration : Dharana (6ème membre).

Ferme et heureuse la posture (II, 46 sthirashukam asanam / Les Yogasutra de Patanjali)

Aussi, à La Maison du Yoga, vous serez accompagné avec bienveillance, douceur et néanmoins vigilance et rigueur pour vous aider à choisir la meilleure posture de Méditation. Celle qui s’adaptera le mieux à votre corps et non le contraire. Vous prendrez conscience de votre corps et de ses possibilités, sans le contraindre, ce qui constitue déjà une attitude de concentration par l’observation !

2ème étape : le retrait des sens : Pratyahara (5ème membre)

Prendre conscience :

Pour s’en détacher complètement.

3ème étape : l’attitude du témoin (le Drashta)

Etre témoin du corps, du souffle et des pensées, sans rejet, ni jugement, ni attachement, ni culpabilité et sans lutte, dans une acceptation inconditionnelle sans effort psychique.

4ème étape : l’effet durable

Demeurer dans cette attitude aussi longtemps que possible et l’amener doucement dans le quotidien. Soit en formalisant un moment dans la journée pour s’arrêter… s’assoir et méditer, technique de Méditation passive. Soit dans chaque action, être conscient du corps en mouvement, de la respiration et des « vagues » du mental en situation relationnelle, technique de Méditation active.

Qu’elle soit passive (en assise) ou active (s’observer dans l’action), la Méditation permet de prendre du recul, d’être le témoin de ce qui se passe sans être affecter par l’environnement extérieur. C’est un moyen de mieux gérer les émotions, les conflits intérieurs et les relations.

La Méditation devrait être intégrée à toutes les autres pratiques de Yoga pour que celles-ci ne risquent pas de devenir des performances physiques, physiologiques, mentales ou spirituelles.

5ème étape : la stabilisation… l’absorption : Dhyana (7ème membre)

Au fil du temps, les pratiques deviendront un état naturel, la notion même de « pratique » n’existera plus. « Etre » deviendra la seule perception… Vivre en Dhyana.


La Méditation… l’art du silence intérieur.

Nous pourrions partir, tout quitter pour nous installer dans une grotte et méditer. Est-ce que cela apporterait quelque chose ? Bien sûr, les grands maîtres qui nous délivrent leurs enseignements passent par des étapes d’ascèse incluant la solitude, mais ne reviennent-ils pas parmi nous pour nous délivrer leur message ? LE MESSAGE. Ils viennent et nous guident vers notre chemin le plus juste, vers notre mission. Certains d’entre nous sont appelés à la contemplation et doivent en effet tout quitter et d’autres sont appelés à rester dans leur société de naissance, tout en développant une pratique. Aussi, le défi dans le monde matérialiste est d’inclure une pratique tout en continuant à vivre dans la société.

Cette recherche nous guidera sans aucun doute vers des rencontres capitales qui éclaireront notre recherche : les livres, les arts, les amis, les maîtres, la nature, les animaux…